Parents isolés

Les parents isolés qui respectent certaines conditions obtiennent une réduction d’impôt supplémentaire en complément à la réduction d’impôt ordinaire pour garde d’enfants (45 %). La réduction supplémentaire s’élève au maximum à 30 % et est réduite de façon dégressive à partir d’un certain revenu.

La partie de la réduction d’impôt supplémentaire qui ne peut pas être imputée est convertie en un crédit d’impôt remboursable.
 

Parents isolés

  • Quelles sont les conditions ?
    Vous devez remplir les conditions suivantes :
     
    • Au 1er janvier de l’exercice d’imposition, vous devez être un parent isolé :
      • avec au minimum un enfant à charge, ou
      • à qui une partie de l’avantage fiscal est transféré du fait que l’hébergement du ou des enfant(s) est réparti de manière égalitaire.
    • Aucune autre personne que les enfants, ascendants, frères et sœurs, personnes qui ont assumé votre charge exclusive ou principale pendant votre enfance, ne fait partie de votre ménage au 1er janvier de l’exercice imposition.
    • Votre revenu imposable doit être inférieur à 19.810 euros pour l’exercice d’imposition 2020.
    • Vos revenus professionnels nets (à l’exception des allocations de chômage, des pensions et des revenus imposables distinctement) doivent être supérieurs ou égaux à 3.330 euros pour l’exercice d’imposition 2020.
    Pour avoir droit à la réduction d’impôt supplémentaire pour garde d’enfants, vous ne pouvez pas avoir sollicité pour cet enfant la majoration de quotité exemptée pour enfant à charge de moins de trois ans.
  • Comment est-ce calculé?
    La réduction supplémentaire s’élève au maximum à 30 % et est réduite de façon dégressive à partir d’un certain revenu :
     
    • Revenu imposable inférieur ou égal à 15.630 euros pour l’exercice d’imposition 2020 : la majoration du taux de la réduction d’impôt concernant les dépenses pour garde d’enfants s’élève à 30 %. 
    • Revenu imposable supérieur à 15.630 euros pour l’exercice d’imposition 2020 : la majoration de 30 % est réduite progressivement suivant une règle de palier,  par le calcul suivant :
      • 30% x ((19.810 euros - revenu imposable) / (19.810 euros - 15.630 euros)) pour l’exercice d’imposition 2020.
    Dès que le revenu imposable atteint 19.810 euros pour l’exercice d’imposition 2020, la majoration n’est plus accordée.